you're reading...
Articles en français

Jean – Baptiste Barret : dans la forêt magique

Pour en savoir plus sur le fragment – mysère n°2 et son auteur

Jean Baptiste Barret Dans la forêt magique n°3

Jean Baptiste Barret
Dans la forêt magique n°3

Dans la Forêt Magique n°3 ou La poursuite du Diable (2012)

  Archéologue de formation, Jean-Baptiste Barret a fait de la photographie son métier depuis 1991. Lauréat en 2002 du prix Arcimboldo, décerné par Gens d’Image, la Fondation HP et la Maison Européenne de la Photographie à Paris, il a participé à de nombreuses expositions en Europe et dans la Caraïbe. Ce numéonirique* pratique le photomontage informatique depuis 1998. Les références à l’histoire de l’art et la citation, un humour subtil, une attention particulière au paysage sont les constantes qui sous – tendent ses différentes séries : Contes de nuit (2002), S’insérer dans un paysage.

 Se familiariser et décrypter son univers insolite, fantasmagorique voire discrètement loufoque réclame un œil et un esprit aiguisés.

 

Jean Baptiste Barret Portrait en clown

Jean Baptiste Barret
Portrait en clown

Dans la Forêt Magique n°3 ou La poursuite du Diable (2012) :

C’est une grande frayeur de l’enfance, celle du Diable qui va emporter la fillette. C’est le moment où les lucioles se mélangent aux étoiles. Un de ces instants ou l’infini se dévoile à la perception de l’être. La peur du grand espace de l’existence qui semble nous aspirer tout en nous rejetant dans la vraie vie tant attendue. La prise de conscience ou la représentation d’un danger réel ou imaginaire qui débouchera sur l’éclat de rire qui surmonte la frousse.

C’est l’histoire d’une enfance rêvée et majestueuse où la peur est méprisée et vaincue au profit d’une volonté inaltérable de parcourir le monde !

Yé krik !  Yé krak !  La cour dort ? !

Dans la Forêt Magique n°3 est extraite de la série qui illustre un conte vernaculaire martiniquais publié par G. Gratiant dans la revue Tropiques (Jan. 1942).

Vous pouvez relire l’interview de Jean –Baptiste Barret ( Arc Magazine  n°6 de septembre 2012  )

https://aica-sc.net/2012/12/07/jean-baptiste-barret-distance-et-derision-ou-une-photographie-surrealiste-et-cultivee/

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Retrouvez toute l’information sur le marché de l’art

artprice
%d blogueurs aiment cette page :