you're reading...
Articles en français

Un nouvel arrangement orchestral de Aguas da Amazonia de Philipp Glass à Brooklyn

 

 

Le 13 mars, du côté du pont de Brooklyn, à l’intersection des avenues Flatbush et Atlantic, le nouvel orchestre de Brooklyn jouera pour la première fois nouvel arrangement orchestral de AGUAS DA AMAZONIA de Philip Glass.

AGUAS DA AMAZONIA de Philip Glass a  été composé à l’origine sous forme d’ébauches pour piano (Seven or Eight Pieces for a Ballet)  puis interprété ensuite par le groupe de percussions brésilien UAKTI. En 2015 l’arrangeur Charles Coleman en a réalisé une orchestration qui a été enregistrée par Kristjan Jarvi, le MRD Orchester de Leipzig et l’Absolute ensemble, enregistrée par OMM. Pour la première de cette  pièce à New York, le chef d’orchestre et fondateur du Brooklyn Orchestra, Olivier Glissant, originaire de Martinique, a réalisé sa propre version orchestrale.

Le Brooklyn Philharmonic, fondé en 1954 et dirigé par Philipp Glass pendant cinq ans dans les années quatre – vingt- dix,  a cessé ses activités en 2012 après avoir crée les deux premières symphonies de Glass.

Richard Guérin propose une interview du chef d’orchestre Olivier Glissant pour évoquer le concert du 13 mars.

RG : J’ai vécu à Brooklyn pendant de nombreuses années. Les gens de Brooklyn connaissent l’histoire du  Brooklyn Philharmonic et de la Brooklyn Academy of Music, de  sa disparition en 2012. Parlez-moi un peu de votre orchestre, du Brooklyn Orchestra et de vos espoirs artistiques pour le groupe.

OG: Deux impulsions principales sont à l’origine de la création de cet orchestre. Tout d’abord, mon intention était d’essayer de donner une plate-forme de plus à la musique nouvelle et contemporaine, aux compositeurs contemporains en activité, dont les œuvres sont jouées beaucoup moins que des classiques établis et bien connus. J’espérais aussi élargir le répertoire orchestral afin d’inclure davantage de musique d’aujourd’hui,  qui ne correspond pas nécessairement au moule classique. Je voulais pouvoir expérimenter la musique de différentes cultures, d’une part pour attirer  un public qui ne connaît pas le monde symphonique et d’autre art,  proposer aux amateurs de musique classique traditionnelle  de nouvelles œuvres et  de nouvelles perspectives.

La population de Brooklyn est incroyablement diversifiée et je voulais créer un ensemble qui refléterait cet aspect multiculturel et développer son répertoire en conséquence afin d’offrir une représentation plus globale de la musique d’aujourd’hui.

RG : Parlez-moi du programme que les gens entendront le 13 mars

OG : Le concert aura lieu au Roulette Intermedium de  Brooklyn. Nous présentons une nouvelle orchestration symphonique de « Aguas da Amazonia », écrite par Philip Glass pour Uakti, un ensemble brésilien qui ne joue que des instruments qu’ils construisent. J’ai toujours été fasciné par cette pièce, et je voulais présenter une version orchestrale qui n’exigeait pas ces instruments spéciaux ou ces joueurs, afin de permettre à un orchestre symphonique régulier de la jouer. J’ai grandi dans les Caraïbes, à l’intersection des Amériques et ai été profondément influencé par la musique de toutes les parties du continent mais surtout par  la musique brésilienne. Voilà comment  je me suis connecté à Philip Glass au départ. Nous présentons également deux de mes pièces, « Echaurren » (Sketches of a Continent), pour orchestre à cordes, et « Egyptian Nights » pour orchestre complet.

Echaurren est le vrai nom du peintre chilien Roberto Matta. Mon père (poète mais aussi grand critique d’art) a écrit des textes pour de nombreux artistes, notamment lors de leurs expositions à la Galerie du Dragon à Paris, et j’ai eu la chance de rencontrer  beaucoup d’entre eux. La galerie était le passage vers l’Europe pour beaucoup de grands artistes latino-américains du 20ème siècle, tels que Wifredo Lam, Roberto Matta, Agustin Cardenas, Pancho Quilici (dont j’ai utilisé la peinture pour l’affiche de concert). Ces artistes m’ont profondément influencé et je voulais leur rendre hommage

RG : Parlez-moi de cette nouvelle orchestration de la musique de Philipp  Glass. C’est  l’orchestre philarmonique de Brooklyn qui a créé ses deux premières symphonies. De plus,  c’est à la Brooklyn academy of music que la première mondiale de la  Symphonie No.8 a eu lieu, sans parler des nombreuses représentations des  opéras  qui y ont été données. Vous  jouez juste à côté,  au Roulette Intermedium, étiez-vous au courant de ce lien entre la musique orchestrale de Glass et Brooklyn ? Brooklyn a vraiment été un foyer artistique pour lui depuis maintenant quatre décennies.

OG : Oui, je suis au courant de sa connexion avec Brooklyn, en particulier avec la Brooklyn academy of music, et même avec le Roulette Intermedium, où j’ai vu Dennis Russell Davies exécuter quelques œuvres de piano de Glass avec Maki Namekawa il y a quelques années. Et puis,  j’ai découvert que  Davies, qui a été le champion de la musique de Glass au cours des quarante dernières années, a été le directeur artistique du Brooklyn Philharmonic de 1991 à 1996.

En ce qui concerne l’orchestration d’Aguas da Amazonia, mon intention était de transmettre l’atmosphère fascinante, le son et les rythmes du disque Uakti en utilisant seulement un orchestre symphonique. Alors j’ai délibérément décidé de ne pas regarder la partition que Philip leur avait donnée et je l’ai transcrite entièrement à l’oreille pour essayer de traduire son ambiance du mieux que je pouvais avec l’orchestre, ce qui était difficile parce que les instruments originaux d’Uakti, avec leurs sonorités et vibrations mystérieuses, créent  des sonorités étonnantes qui sont parfois peu claires et difficiles à reproduire. Mais c’est exactement le processus auquel je faisais référence en disant que je voulais apporter de la musique inattendue au répertoire de l’orchestre et expérimenter des genres et des styles qui n’étaient pas typiquement symphoniques ou classiques. C’est le même processus que je suis en train de suivre pour la « Suite brésilienne » (qui fait partie de ma série « Suites panaméricaines »), basée sur la musique de plusieurs compositeurs brésiliens du début du XXe siècle à nos jours, dans laquelle j’essaie de reproduire les rythmes, swing et styles particuliers de leur musique en utilisant seulement l’ensemble symphonique. J’aime faire jouer des éléments rythmiques par des instruments mélodiques et mettre les percussions (qui est une grande partie de la musique de toutes les Amériques) à l’avant-plan.

RG  qu’apportez- vous avec ce nouvel orchestre? Que fait le Brooklyn Orchestra qui ne se fait pas ailleurs? Vous en avez déjà parlé et j’ai mes propres idées sur le sujet… permettez-moi de le dire ainsi… Je devine que jouer Beethoven en 2020 dans le cadre de son 250ème anniversaire ne fera pas partie de votre planification ?

Je n’ai aucun problème à jouer Beethoven, en fait, on m’a demandé de diriger une partie de sa musique à l’automne! Mais je sens que nous avons le devoir de représenter la musique de notre époque et de ne pas vivre seulement dans le passé, aussi glorieux soit-il. Je pense qu’il faut prendre des risques et s’aventurer dans l’inconnu, même quand on ne le comprend pas, et cela peut même nous aider à apprécier encore plus notre patrimoine musical et éviter toute lassitude en proposant autre chose que le répertoire classique. J’ai hâte de diriger Beethoven, Mahler, Brahms, Bach, Bartók mais je pense qu’il y a assez de grands ensembles qui le font et pas assez d’orchestres qui jouent la musique d’aujourd’hui. Nous espérons offrir un débouché aux compositeurs d’aujourd’hui et être conscients du monde qui nous entoure, garder nos esprits et nos oreilles ouverts!

Voir l’original

https://philipglass.com/glassnotes/aguas-da-amazonia-premiere-in-brooklyn-an-interview-with-conductor-olivier-glissant-of-the-brooklyn-orchestra/?fbclid=IwAR1K0XZmy-7YFKk8CzjSYl4jPDA7TG0wz4qj00M900eTeEKnsWV_kJCBNq0

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retrouvez toute l’information sur le marché de l’art

artprice
%d blogueurs aiment cette page :