you're reading...
Articles en français

L’Atelier des lumières

 

Il y a un mois,  mi- avril, un nouvel espace culturel, L’atelier des lumières,  a ouvert ses portes rue Saint – Maur dans le onzième arrondissement. Le succès a été immédiat. C’est un centre d’art numérique qui a installé  ses cent – quarante projecteurs et ses cinquante haut–parleurs dans les trois mille trois cents mètres carrés d’une ancienne fonderie.

Vous y vivrez une expérience inattendue, une immersion visuelle et sonore dans l’univers artistique de la Sécession Viennoise et de ses héritiers.

Trois programmes : le premier de trente-cinq minutes consacré à Gustav Klimt, suivi d’un épisode plus court, centré sur Friedensreich Hundertwasser (1928- 2000). Pour terminer une expérience contemporaine du collectif turc Ouchhh, Poetic-Ai.

C’est un divertissement. C’est festif, ludique, spectaculaire, monumental. Diffusé en continu.

Le public ciblé est un public familial. Certains déambulent, une fois récupérée leur capacité d’orientation dans cette semi- pénombre. D’autres assis par terre, dos au mur, contemplent. Deux enfants improvisent une chorégraphie sur une rosace ondoyante.

Des œuvres picturales classiques ont été remixées, mises en mouvement, transformées en projections  sensorielles grand – format. Zoom et fondus enchaînés se succèdent  du sol au plafond et simultanément sur tous les murs et structures architecturales de la fonderie.

C’est un dialogue entre la peinture, l’architecture, l’image en mouvement, la musique. Strauss, Beethoven, Wagner, Chopin accompagnent les images de Klimt  mais la composition musicale alliée à Hundertwasser m’a totalement séduite.

Certains esprits chagrins ne manqueront pas de souligner qu’on est loin d’une initiation sérieuse à l’histoire de l’art et d’une pédagogie artistique mais c’est peut – être un nouveau mode d’accès à la culture qui incitera peut – être quelques spectateurs à approfondir et à découvrir véritablement Klimt, Hundertwasser et tous les autres artistes présentés dans les prochains programmes.

 

CONSEIL PRATIQUE : ACHETER VOS BILLETS A L’AVANCE SUR INTERNET ( ILS SONT VALABLES PENDANT UN AN ) …ET COMME CELA, ENTREE IMMEDIATE, PAS DE QUEUE

 

 

 

 

Discussion

2 réflexions sur “L’Atelier des lumières

  1. Pas une tres bonne chose pour l art. Les oeuvres sont vidée de leurs sens parceque précipitèes dans un espace sensoriel où disparait tout esprit critique toute distance. Le spectaculaire eclabousse l oeuvre.

    Publié par Breleur | 13 mai 2018, 17 h 41 min
    • C’est tout à fait vrai… on perd même le périmètre et l’identité de chaque oeuvre… des fractions d’oeuvres se télescopent et se superposent. C’est une expérience sensorielle spectaculaire superficielle qui ne mène pas véritablement sur le chemin de la connaissance….. C’est une nouveau mode de consommation de l’art mais est – il au service de l’oeuvre ? Les spectateurs en garderont une vaque impression générale sans doute…..

      Publié par aicasc | 14 mai 2018, 2 h 41 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Retrouvez toute l’information sur le marché de l’art

artprice
%d blogueurs aiment cette page :