you're reading...
Théorie et critique d'art en Caraïbe

Gerardo Mosquera : Art et religion dans les Caraïbes, l’invention des identités

Théorie et critique d’art en Caraïbe

Partager des textes essentiels sur l’art contemporain de la Caraïbe

Aica Caraïbe du Sud et Fondation Clément

Théorie et critique d’art en Caraïbe

Dans les années quatre – vingt, le développement artistique dans l’archipel antillais a été fortement lié à la  volonté d’analyser, de contextualiser de manière critique  la pratique artistique dans la région. Gerardo Mosquera, Sara Hermann, Annie Paul, Kobena Mercer ou Christopher  Cozier, Yolanda Wood ont tenté  une redéfinition des concepts de la critique d´art dans la Caraïbe, ouvrant les horizons de la pratique artistique dans la région. Cette posture a permis de transcender les frontières de l’archipel caribéen, éliminant ainsi la distance entre les différents langages artistiques.

Ce mouvement a été accru par la création de revues comme Arte Cubano, Small Axe, Arte Sur, Arc Magazine permettant le développement et la diffusion de la critique.

En dehors du monde de l´art, tout un groupe des théoriciens de la Caraïbe ont prêté attention à la vitalité de la région, ajoutant leurs  visions au corpus théorique du moment. BenítezRojo, Stuart Hall, David Scott, Edouard Glissant ou Michael Dash ont développé des nouvelles analyses sur la Caraïbe qui l’ont placée  au cœur de la cartographie de la pensée contemporaine.

Initié par Dominique Brebion et Carlos Garrido, tous deux membres de l’Aica Caraïbe du Sud ce projet a pour ambition de proposer aux chercheurs, étudiants, critiques, curators, amateurs d’art, plasticiens  des trois aires linguistiques l’accès à des textes théoriques fondamentaux afin d’intensifier les échanges qui se développeront ainsi à partir d’une base théorique partagée.

Vous le savez l’Aica Caraïbe du sud, http://www.aica-sc.net, section de l’Association Internationale des Critiques d’Art, s’efforce par son action, d’accroître le rayonnement des plasticiens de Martinique et de la Caraïbe et de tisser des liens entre les différents partenaires culturels de la Caraïbe, dépassant ainsi la fragmentation géographique et linguistique.

 Fondation d’entreprise de GBH, la Fondation Clément mène des actions de mécénat en faveur des arts et du patrimoine culturel de la Caraïbe et de l’Océan Indien. Elle soutient la création contemporaine avec l’organisation d’expositions à l’Habitation Clément, la constitution d’une collection d’œuvres représentatives de la création caribéenne des dernières décennies et la coédition de monographies sur les plasticiens. Elle gère aussi d’importantes collections documentaires réunissant des archives privées, une bibliothèque sur l’histoire de la Caraïbe et des fonds iconographiques. Enfin, elle contribue à la protection du patrimoine créole avec la mise en valeur de l’architecture traditionnelle.

C’est ensemble qu’ils conduiront ce projet évolutif en mettant à disposition sur leurs sites respectifs un corpus de textes théoriques et critiques sur l’art contemporain de la Caraïbe

Chaque texte sera inséré en anglais, français, espagnol accompagné

de mots clés

d’un abstract

d’une contextualisation dans le corpus de textes théoriques (en quoi est – il important par rapport aux autres textes)

de la biographie de l’auteur (1000 caractères)

des références précises de l’ouvrage (titre, auteur, éditeur, date de publication, ISBN et éventuellement bon de commande)

Gerardo Mosquera : Art et religion dans les Caraïbes, l’invention des identités

Mots- Clés:

Identité, religion, inter-ethnicité, syncrétisme, art

Résumé:

En cette époque inter-ethnique de la fin du second millénaire, l’identité apparaît comme une construction active en opposition à l’essentialisme et à la culture unique. Deux artistes incarnent ce processus de création active et participent à la mutation du concept occidental de l’art, André Pierre d’Haïti et Everald Brown de la Jamaïque. Officiants de religions syncrétiques, le vaudou pour le premier et le rastafarisme pour le second, ils développent chacun une pratique artistique imprégnée d’une expérience mystique personnelle mais qui n’est ni un art rituel doté d’une fonction religieuse ni une activité indépendante centrée sur l’esthétisme. Leur art est une création nouvelle, affranchie de la tradition et fondatrice d’une identité nouvelle.

Pour lire le texte complet, cliquez sur ce lien  ( puis une fois la page ouverte  sur feuilleter)

Téléchargez le PDF (texte complet)

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Retrouvez toute l’information sur le marché de l’art

artprice
%d blogueurs aiment cette page :