you're reading...
Articles en français

Le meilleur de l’art latino-américain

Le meilleur de l’art latino-américain chez Phillips

© artprice.com

http://fr.artprice.com

Le 26 mai 2015, la société Phillips, connue pour ses ventes thématiques et son attrait pour les artistes émergents, donnait sa vacation d’art latino-américain. Une petite vente certes, concentrée en 67 lots, dont l’équipe de Phillips est sortie satisfaite, car les 6,6 m$ de chiffre d’affaires enregistré constitue sa meilleure vente du genre. Parmi les 64 % de lots vendus, de nombreuses œuvres étaient abordables pour moins de 5 000 $ (avec Nino Cais, Elba Damast, Ivan Capote, Miriam Medrez, Ernesto Pujol ou Dr. Lakra). Un résultat multi-millionnaire a stimulé la journée pour Wifredo Lam et trois records d’enchères sont à signaler, ceux de Tania Bruguera, Rivane Neuenschwander et Luiz Zerbini.

Tania Bruguera – Le record de l’artiste cubaine Tania BRUGUERA n’est pas anodin. Cette artiste partageant sa vie entre La Havane (ou elle est née en 1968) et Chicago, se consacre à la performance et à l’art vidéo. Ses œuvres ont déjà été remarquées lors de différentes expositions internationales, dont la Biennale de Venise en 2001 et 2005 et la Documenta de Cassel en 2002. Plus récemment, on entendit parler d’elle à grands fracas, lorsqu’elle fut arrêtée et mise en prison pour avoir organiser une performance sur la place de la révolution de La Havane, quelques jours après l’annonce de l’assouplissement des relations diplomatiques entres les Etats-Unis et Cuba (décembre 2014). Cette arrestation a débouché sur une mobilisation internationale du monde de l’art, pétition à l’appui pour la soutenir. Le soutien par le marché fut celui du record absolu de l’artiste avec sa sculpture Destierro (Déplacement), vendue 81 250 $ frais inclus chez Phillips.

Rivane Neuenschwander – Après 12 ans d’une présence discrète en salles de ventes et des expositions dans le monde entier, l’artiste brésilienne Rivane NEUENSCHWANDER vient d’enregistrer son troisième record mondial depuis le début de l’année 2015. Elle plafonne désormais à 60 000 $ (75 000 $ frais inclus) avec son collage One Thousand and One Possible Nights. Le marché s’agite donc fermement pour cette artiste vivant désormais à Londres avec son époux Jochen Volz, responsable de la programmation de la Serpentine Galerie. Rivane Neuenschwander est entrée dans le monde des enchères en 2003 par la grande porte, celle de Christie’s New York, avec une installation vendue 11 000 $ frais inclus. Ses prix ont ainsi aisément décuplé en 10 ans.

Luiz Zerbini – Luiz Zerbini fête sa dixième année aux enchères avec une exposition très remarquée à la galerie Fortes Vilaça de São Paulo (Natureza Espiritual da Realidade) et un nouveau record qui double allègrement le dernier. Installé à Rio de Janeiro comme tant d’autres artistes brésiliens, Luis ZERBINI expose depuis plus de 30 ans et il est présenté comme l’un des artistes contemporains brésiliens les plus importants de sa génération. Il s’est fait connaître plus largement en 2012 en participant au spectacle Amor du MAM de Rio de Janeiro. La même année, sa première toile se vend aux enchères au triple de l’estimation haute (Abricó de Macaco, vendue 92 500 $ frais inclus, Christie’s New York, 23 mai 2012). Désormais, la palette riche et lumineuse de ses acryliques telles que Corcovado flirtent avec les 200 000 $. Le prix final du record enregistré par Phillips étant précisemment de 197 000 $ frais inclus.

Wifredo Lam – Wifredo LAM est sans doute l’artiste cubain le plus connu à l’échelle internationale. Né en 1902 à Cuba, il meurt à Paris en 1982 après avoir fréquenté tous les mouvements d’avant-garde de son époque (en France et en Espagne, notamment le Cubisme et le Surréalisme). Pablo Picasso, qui lui vouait à la fois une grande amitié et une grande admiration, parraina sa première exposition à Paris en 1939. Picasso disait de Lam :  » Je crois que tu as de mon sang en toi, tu dois être un de mes parents un primo; un cousin », mais Lam n’étant pas Picasso, ses œuvres même majeures sont loin d’être sur-cotées. Les 2,6 m$ frais inclus emportées chez Phillips pour sa toile Présages (1947) constitue seulement sa troisième meilleure enchère. Son record absolu est tenu par une œuvre de 1944, cédée 4,5 m$ frais inclus (Ídolo (Oya/Divinité de l’Air et de la Mort, Sotheby’s New York, le 23 mai 2012). Deux dessins au pastel ont été proposés le 24 juin chez Christie’s Londres, ils étaient  chacun attendus entre 15 000 et 25 000 $ en moyenne.

Artistes cités dans cet article : Nino CAIS – Elba DAMAST – Iván CAPOTE – Miriam MEDREZ – Ernesto PUJOL – DR LAKRA – Wifredo LAM – Tania BRUGUERA – Rivane NEUENSCHWANDER – Luis ZERBINI

Discussion

Une réflexion sur “Le meilleur de l’art latino-américain

  1. Ce n’est pas surprenant pour Zerbini ou Rivane. Zerbine a une solide et très belle carrière derrière lui et Rivane est très fraiche et tout à fait étonnante quand elle travaille les petits riens du quotidien pour créer des ambiances à la fois familières et étranges. J’en ai parlé aux étudiants de 4ème année du Campus Caribéen des Arts en mars dernier, lors d’une petite intervention sur l’art contemporain brésilien

    Publié par Matilde Dos SantosFerreira | 8 juillet 2015, 18 h 21 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Retrouvez toute l’information sur le marché de l’art

artprice
%d blogueurs aiment cette page :