you're reading...
Articles en français

XII ème Biennale de La Havane 2015: art, contexte et expérience

Le concept de la XII ème Biennale de La Havane
22 Mai – 22 juin 2015
L’idée et l’expérience.

X biennale de la Havane  El Morro

X biennale de la Havane
El Morro

Au cœur des festivités entourant le trentième anniversaire de la Biennale de la Havane, il nous revient de dévoiler la proposition de l’équipe de commissaires de cette douzième édition qui se tiendra entre le 22 Mai et le 22 Juin 2015. Quand on revoit l’histoire de la Biennale de la Havane, nous comprenons à quel point chaque édition a réutilisé des thèmes et des pratiques repris précédemment. Cette fois, l’équipe de commissaires se propose de remodeler des stratégies de travail atomisées dans des réunions précédentes, d’explorer des voies autres que celles de la méga exposition, celles-ci pouvant cependant être une pratique occasionnelle. Ceci constitue en partie une des plus précieuses ressources de la rencontre de la Havane ; sentir la ville avec sa population, ce qui sous-entend l’implication de cette population et de sa communauté professionnelle, ses micro-pratiques et micro-espaces de socialisation. Adoptant cette ligne de débat où l’art actuel choisit le déplacement de l’objet autonome vers le contexte et l’expérience, cette biennale se propose d’impliquer l’architecture, le design, les phénomènes communicationnels, la science et les différents modes d’habitat, avec pour objectif de favoriser l’insertion sociale des différentes propositions, chose qui, d’un point de vue historique a fait partie des propositions esthétiques de la zone dite Sud.

Biennale de Cuba 2012

Biennale de Cuba 2012

L’art a transcendé les restrictions épistémologiques inhérentes aux autres disciplines ; sa nature symbolique lui autorise une certaine licence quand il s’agit d’empiéter sur les différents champs de savoir. Par conséquent, au lieu de nommer les pratiques, il est de notre intérêt d’accompagner la création transdisciplinaire et d’intermédiation qui implique la recherche et la collaboration pédagogique. De nos jours il est futile d’établir des concepts préconçus de ce qu’on nomme art. La perception du groupe se transforme face aux défis et aux incertitudes produits par l’expérience, alors que de nouveaux horizons culturels s’ouvrent et que d’autres formes de sociabilité et d’interconnections se créent. Les projets qui devront être réalisés à la Havane doivent marquer les habitants, à la fois à travers leur participation à leur conception et à leur finalisation, ainsi que par la présentation des œuvres en tant que laboratoire social réel. Ce que nous aimerions c’est que les divers secteurs du réseau social – universités, centres de recherches et tout ce qui contribue à rendre possible l’intégration- soient utilisés à la fois comme site de travail et comme matériel.
En partant de ce futur projet comme référence, nous souhaitons favoriser l’interaction entre différentes expressions artistiques telles que la danse, le théâtre, la musique, le cinéma et la littérature, en tenant compte du fait que la richesse sémantique apportée par l’hybridation contribue à ce que nous nommons visualité. L’idée de base est d’accorder à ces croisements un rôle majeur au lieu d’en faire de simples éléments du décor. D’où notre intérêt à étendre notre invitation à la confluence d’artistes et de spécialistes d’autres disciplines.

Reinerio Tamayo Taxi Tiburon IX biennale de la Havane Sculpture en métal dans l'espace public

Reinerio Tamayo
Taxi Tiburon
IX biennale de la Havane
Sculpture en métal dans l’espace public

Dans la Douzième Biennale de la Havane on ne trouvera pas d’espace d’exposition central. La biennale choisit de s’installer dans ces interstices de la cité qui facilitent le travail dans les sites mentionnés ci-dessus. Ce sont des idées qui vont aiguiser les différents regards s’agissant du rôle et de la fonction de la tâche du curateur dans la scène artistique actuelle, sur la pertinence ou pas d’un thème qui présidera à la dynamique de l’œuvre et de l’environnement où celle-ci se trouve, ou encore sur l’interférence produite par chaque activité créatrice selon l’endroit où la situation pour lesquels elle a été conçue au départ. De telles questions nous obligent à méditer, à nous demander si nous sommes encore trop passifs face au type d’exposition que nous envisageons. Il est important d’explorer à fond la Biennale du présent pour comprendre à quoi ressembleront les défis du futur.

L’Equipe curatoriale de la douzième Biennale de la havane.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Retrouvez toute l’information sur le marché de l’art

artprice
%d blogueurs aiment cette page :