you're reading...
Articles en français

Dynamique artistique pour une métamorphose du regard à Saint – Pierre en Martinique

 

L'atelier du Morne Rouge

L’atelier du Morne Rouge

Dans le cadre du Grand Saint Pierre, dont la conception et la coordination ont été confiées à l’écrivain Patrick Chamoiseau, un appel à projets artistiques a été lancé en fin 2012 par le Parc Naturel Régional de Martinique qui en est le maître d’ouvrage. C’est la toute première étape de nombreux projets d’envergure.

 SANYO DIGITAL CAMERA

L’idée est d’amplifier au maximum l’aura internationale dont la ville de Saint-Pierre dispose déjà en sollicitant par exemple  le    classement de la montagne Pelée au patrimoine de l’humanité par l’Unesco , en préparant la protection immédiate du cimetière d’épaves qui constituera une des pièces maitresses du Saint-Pierre maritime, en multipliant les interventions artistiques dans le Nord Caraïbe.

Maure

Maure

Patrick Chamoiseau explique ce processus de la métamorphose : «  La métamorphose est d’abord un processus. Edgar Morin l’explique très bien. Quand la chenille se transforme en papillon, la transformation est spectaculaire, de l’ordre de l’utopie ou de la révolution fondamentale. Mais cette transformation radicale se fait de manière progressive et en respectant l’identité initiale. Tous les gènes de la chenille vont entrer dans un mouvement ensoleillé pour produire le papillon.  Pour Saint Pierre et Trois Ilets, avec leurs mémoires, leurs patrimoines, leurs élus, leurs habitants, le processus sera le même : l’ensoleillement de l’imaginaire de tous, pour créer quelque chose de nouveau. Quand on lui parlait de Saint-Pierre Picasso disait : « Le volcan a tout détruit mais il a aussi créé quelque chose »

Le projet de Claude Cauquil

Le projet de Claude Cauquil

Afin de marquer l’amorce de cette évolution, des plasticiens ont été invités à créer, à partir de cylindre de bois de mahogany de cinq mètres de long,  trente – deux totems  destinés à l’aménagement provisoire de l’entrée sud du bourg de Saint Pierre.

Les sept lauréats, Claude Cauquil, Yolanda Naranjo, François Piquet, Maure, Laurent Valère, Hervé Beuze, Annabel Guerrro travaillent dans l’ancienne usine Socomor du Morne Rouge.

Le projet de Maure

Le projet de Maure

En mars, des journées Portes- Ouvertes permettront au public d’assister au work in progress et de découvrir les oeuvres en présence des artistes

 

 

 

Claude Cauquil

Claude Cauquil

 

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Retrouvez toute l’information sur le marché de l’art

artprice
%d blogueurs aiment cette page :