you're reading...
Articles en français

FEMMES ARTISTES DE LA CARAÏBE ET PHOTOGRAPHIE ( PART. II)

 

Si des artistes explorent le passé en reconfigurant des archives historiques ou personnelles d’autres, comme Olivia Mc Gilchrist (Jamaïque)ou Stacey Tyrell (Canada, USA),  se mettent elles- mêmes en scène pour le sonder. Dans ses « auto »- portraits méticuleusement mis en scène, Stacey Tyrell explore la race et l’identité, en s’inspirant des histoires d’immigration de sa propre famille pour comprendre les structures globales du colonialisme, de la suprématie blanche et du capitalisme. A la fois photographe et modèle, elle conçoit l’ensemble de la scène à immortaliser : maquillage, décor, costume, luminosité appropriée et incarne successivement toutes les femmes de son ascendance. Stacey Tyrell, dans la série Backra Bluid dont le titre associe un terme africain, backra qui désigne le maître blanc et le mot écossais bluid qui signifie parenté, incarne tous ses ancêtres féminins. En changeant simplement la couleur de sa peau et en apportant des ajustements très subtils à ses propres caractéristiques, elle invite à réfléchir à la notion de race.   Même si elle est son propre modèle, on ne peut parler d’auto-portraits, puisque loin d’exprimer sa propre intériorité, elle incarne à travers des mises en scène différents personnages passés, fictifs ou même allégoriques. En effet, une autre série, Pour la victoire plus récente, examine les mécanismes de la conquête historique dans le Nouveau Monde, à travers ses symboles et ses systèmes; en particulier, l’utilisation par les nations colonisatrices de femmes comme allégories. Mais Stacey Tyrell  photographie aussi des natures mortes, notamment des produits destinés au blanchiment de la peau  (The Great White Hope) ou des paysages  et du patrimoine architectural porteurs de traces de l’esclavage(Chattel).

 

https://aica-sc.net/2015/10/28/autoportraits-photographiques-introspection-et-problematiques-collectives/

D’autres artistes comme Renée Cox (Jamaïque) ou Kelly Sinnapah Mary,  (Guadeloupe) utilisent aussi leur propre image pour redéfinir la position de la femme, la valoriser, la défendre.

Ainsi Renée Cox (Jamaïque) est connue pour son interprétation de personnages historiques (Queen Nanny) ou fictifs (Raje) qui donnent une vision positive de la femme même si aujourd’hui ses recherches empruntent une autre direction.

https://aica-sc.net/2015/11/03/renee-cox-an-intimate-retrospective-a-partir-du-5-octobre/

https://aica-sc.net/2015/10/01/renee-cox-en-martinique/

https://aica-sc.net/2015/10/01/quelques-pistes-pedagogiques-pour-renee-cox-an-intimate-retrospective/

Kelly Sinnapah Mary avec la série Jioty Singh Pandey dénonce les violences faites aux femmes puis dans la série Hotmilk invite à réfléchir aux modifications physiques et psychologiques provoquées par la grossesse.

https://aica-sc.net/2017/05/02/loeil-du-lezard-kelly-sinnapah-mary/

https://aica-sc.net/2017/01/02/hotmilk-de-kelly-sinnapah-mary/

https://aica-sc.net/2014/03/07/kelly-sinnapah-mary-au-perez-miaimi-art-museum/

https://aica-sc.net/2013/09/22/lartiste-un-etre-politique-en-eveil/

https://aica-sc.net/2014/05/13/art-contemporain-caraibe-a-idb-cultural-center-de-washington/

Quelle relation ces trois artistes entretiennent – elles avec l’acte photographique?

Ainsi, comme Stacey Tyrell l’explique elle gère elle-même la conception et la réalisation du maquillage, du  décor, de l’éclairage et de la prise de vue. Elle   travaille cependant avec une assistante qui déclenche le bouton obturateur de l’appareil photo et  surveille l’ordinateur auquel l’appareil photo est relié ainsi que le logiciel de capture d’image (Capture One). Son assistante l’’aide aussi à appliquer le maquillage quand c’est nécessaire sur les parties du corps difficiles à atteindre. Pendant le tournage, Stacey Tyrell ne quitte pas des yeux  un moniteur placé face à elle sur le côté de l’appareil photo pour vérifier en temps réel à quoi l’image ressemble et l’ajuster en conséquence. Pour chaque image créées, une centaine de prises sont nécessaires afin d’avoir beaucoup de choix pour créer la composition finale dans Photoshop.

Après avoir lancé la vidéo, cliquez en bas à droite pour agrandir l ‘écran

La procédure de travail de Renée Cox, pour les série Raje et Queen Nanny  était  plutôt libre. Ce n’est pas la méthode de Joël – Peter Witkin ou d’un équivalent avec une page entière de plans et de storyboards. Elle  n’utilisait pas de story boards pour ne pas bloquer sa pensée car elle souhaitait   conserver une certains spontanéité. Elle  travaillait avec une petite équipe. Son projet bien en tête, elle  réalisait les prises de vue très vite et se contentait d’un petit nombre de pellicule. Elle  réalisait cependant un test au polaroïd avant la prise de vue. Il y avait peu de post – production. Aujourd’hui, ses nouvelles séries induisent évidement un processus tout à fait autre.

A l’inverse, Kelly Sinnapah Mary collabore avec un photographe. Au préalable, une phase de recherches d’iconographiques sur  des costumes ancestraux de différentes cultures  ou sur  la mode contemporaine  lui permet de concevoir et réaliser ses costumes.  Une fois prêts les accessoires et les costumes, elle réalise un premier jet de séances photos d’essai, avec mon téléphone portable juste pour ajuster l’ensemble. Elle présente ensuite son projet au photographe, toujours le même depuis ses débuts,  en lui montrant les postures, l’iconographie de références.  Le photographe intervient pour lumière et l’atmosphère,  dramatique, spirituel ou  froide. Après le premier shooting, le résultat vérifié sur écran est ajusté. Au fil du temps la collaboration entre l’artiste et le photographe s’intensifie et une bonne symbiose s’installe.

La troisième partie évoquera relation au medium photographique de deux autres artistes répertoriées dans l’ouvrage A to Z of Caribbean art , Quisqueya Henriquez (Cuba) et Karyn Olivier ( Trinidad) .

DB

Discussion

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: FEMMES ARTISTES DE LA CARAÏBE ET PHOTOGRAPHIE ( PART. III) | Aica Caraïbe du Sud - 20 juin 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retrouvez toute l’information sur le marché de l’art

artprice
%d blogueurs aiment cette page :