you're reading...
Articles en français

The sea is history

 

The Sea is history

Kulturhistorisk Museum 

7 mars – 18 août 2019

Cliquez sur la première image pour faire défiler  le diaspora

 

 

 

Ivette Roméro a récemment publié sur le site Repeating islands, – cette incontournable source d’informations pour toute personne intéressée par la Caraïbe, son actualité et sa culture-  le  compte rendu d’une exposition collective du Kulturhistorisk Museum de l’ Université d’ Oslo en Norvège. Le blog de l’Aica Caraïbe du Sud vous en propose une libre retranscription.

The Sea is history emprunte son titre à une citation du  poète de Sainte – Lucie, prix Nobel de littérature, Derek Walcott    et réunit une vingtaine d’artistes : John Akomfrah, Andrea Chung, Maria Magdalena Campos-Pons, Christopher Cozier, Manthia Diawara, Isaac Julien, Naiza Khan, Hew Locke, Nyugen E. Smith,  Cosmo Whyte.

Un livre d’art des éditions Skira accompagnera cette exposition avec des essais de Manthia Diawara, Annie Paul et  Selene Wendt ainsi que des poèmes de Ishion Hutchinson, Linton Kwesi Johnson, Kei Miller, Christian Campbell et  Nyugen E. Smith.

Cet extrait d’un poème – phare de Derek  Walcott  souligne les liens de l’exposition avec la poésie tout en signalant à quel point l’apport théorique de penseurs comme Derek Walcott, Stuart Hall, Edouard Glissant  a laissé une forte empreinte  dans un large contexte.

Les œuvres sélectionnées traitent des problématiques de l’immigration dans une perspective à la fois historique et contemporaine. Imprégnées du discours post – colonial, elles ne se limitent ni à une région unique, ni à une seule pratique artistique, ni à une approche théorique spécifique. Aussi elle met au premier plan différentes approches individuelles tout en réfléchissant à la manière dont ces récits divers s’entrecroisent et s’enchevêtrent. Dans ce contexte, la migration devient un thème récurrent, de la traite des esclaves aux mouvements de populations d’aujourd’hui.

Si on représentait cette exposition sur une carte, les œuvres seraient perçues au cœur d’une mer immense, au flux et au reflux sans fin, où les courants vont et viennent entre les pays et les continents de l’Afrique de l’ouest à la Caraïbe, de la Caraïbe au Royaume-Uni et aux Etats – Unis mais aussi de l’Asie à la Caraïbe. Les histoires et les récits entremêlés dans un discours continu, fluide et ouvert.

A l’heure où la migration représente un défi social et économique de plus en plus grand dans le monde, la question est de savoir comment les artistes contemporains peuvent aborder efficacement mais avec sensibilité cette  question à travers leurs œuvres. Les artistes présentés dans The sea is history  se distinguent par leur capacité à véhiculer une image complexe et nuancée du  phénomène migratoire dans une perspective historique et contemporaine.  Les poèmes de Derek Walcott et les contributions théoriques de Stuart Hall et Edouard Glissant  fournissent un contexte précieux aux oeuvres exposées  et aux thèmes abordés par les plasticiens.

Voir le lien original     https://repeatingislands.com/2019/02/11/art-exhibition-the-sea-is-history/

 

 

 

 

 

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retrouvez toute l’information sur le marché de l’art

artprice
%d blogueurs aiment cette page :