you're reading...
Articles en français

Hervé Télémaque à la Fondation Clément

Télémaque

Du 24 Janvier au 17 avril 2016, La Fondation Clément présente l’exposition Hervé Télémaque en collaboration avec le Centre Pompidou dans ses nouveaux espaces dessiné par les architectes Reichen et Robert & Associés.

 

© Aica Caraïbe du Sud

© Aica Caraïbe du Sud

© Aica Caraïbe du Sud

© Aica Caraïbe du Sud

 Le nouvel  espace d’expositions

C’est le premier espace de cette envergure à  la Martinique tant par sa superficie que par son équipement professionnel.  Trois salles de 200 m 2 chacune  sont conçues pour pouvoir être utilisées séparément ou pour être associées dans un  parcours muséographique . Leurs espaces blancs et épurés sont mis au service des scénographies et des œuvres les plus diverses.

Les trois salles de la Fondation Clément sont installées au nord de l’ensemble industriel historique de l’Habitation sur l’ancien site de l’embouteillage. Les matériaux historiques de l’Habitation, acier inoxydable,  pierre de lave et  béton sont exploités dans une architecture contemporaine aux lignes minimalistes, épousant ainsi la topographie et les contours complexes du site existant. Le  site historique et « classé » évolue, les fonctions se transforment et se complètent.

 

© Fondation Clément

© Fondation Clément

La « cuverie » reconvertie en lieu muséal est une salle rectangulaire couverte par une belle charpente métallique ancienne.
La salle « carrée » blanche et lisse offre un lieu d’exposition sobre, minimaliste et facilement modulable.
La « nef » est conçue comme un polyèdre irrégulier épousant les contours des murs anciens en pierre de lave. C’est une salle de grande hauteur intégrant une cimaise de 8 m de hauteur par 30 m de longueur. Elle permet d’exposer de grandes œuvres et c’est aussi un espace tout à fait approprié pour les installations.

© Aica Caraïbe du Sud

© Aica Caraïbe du Sud

Ces salles, sur deux niveaux,  sont connectées par le hall, les galeries et la salle basse. À l’inverse des salles d’exposition, ce sont des lieux « ouverts » mis en contact par de grands vitrages avec l’univers des jardins et des cases du site historique.

 

© Fondation Clément

© Fondation Clément

En acier inoxydable perforé et gaufré, la façade comme un  miroir complexe absorbe la couleur des bâtiments historiques et de la végétation et reflète la  lumière et les ciels changeants de la Martinique.

© Aica Caraïbe du Sud

© Aica Caraïbe du Sud

Tout en s’intégrant  parfaitement  dans l’ensemble historique ces nouvelles salles expriment le caractère contemporain du lieu et sa fonction muséale.

 

 

 L’exposition d’Hervé Télémaque

Après  l’exposition Aimé Césaire, Lam, Picasso, nous nous sommes trouvés, réalisée en 2013 , en partenariat  avec la Réunion des musées nationaux, la Fondation confirme sa volonté de partenariat avec des institutions nationales majeures  et offre au public de Martinique l’exposition d’Hervé Télémaque présentée au Centre Pompidou à Paris puis au Musée Cantini de Marseille l’année dernière.

Bien souvent, la stature internationale d’Hervé Télémaque éclipse en partie sa relation étroite avec la Caraïbe. Né en Haïti, il poursuit ses études à New- York avant de s’installer à Paris mais conserve des liens étroits avec son île natale et la Caraïbe, tout particulièrement avec la Martinique où il anime à plusieurs reprises des workshops à l’Ecole régionale d’arts plastiques dont il a  soutenu ardemment la création.  La première acquisition du FRAC Martinique en 1987, présente dans cette exposition de la Fondation Clément,    est une peinture de Télémaque, Derives n°2.

L’exposition de la Fondation Clément, si elle prolonge le projet du Centre Pompidou et du Musée Cantini, n’en est pas une stricte réplique. En effet, elle est davantage centrée sur l’oeuvre peint et les tableaux récents tout en faisant une large place aux oeuvres en rapport direct avec les Antilles.  Elle emprunte moins aux collections publiques que la rétrospective du Centre Pompidou  et remplace des oeuvres difficilement transportables ou trop fragiles ( dessins et collages ) par d’autres plus appropriées.

Cet évènement donne l’opportunité au public de Martinique mais aussi de la Caraïbe, de se familiariser avec l’oeuvre riche et complexe d’un immense artiste, Hervé Télémaque.

 

Dominique Brebion

A consulter l’article du blog sur l’exposition au Centre Pompidou

https://aica-sc.net/2015/02/07/herve-telemaque-au-centre-pompidou/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Retrouvez toute l’information sur le marché de l’art

artprice
%d blogueurs aiment cette page :