you're reading...
Articles en français, Articles in English

L’Année 2021 avec l’Aica Caraïbe du Sud

AICA-Southern Caribbean on the move

AICA-SC is an inter-regional section of the International Association of Art Critics. It is formed by members from 7 Caribbean territories, some of whom now live in France, Canada and the United Kingdom. It is a « multilingual » section which always works in English and French, the two languages most spoken by its members. Last June 2020, after 13 years of Martinican presidency AICA-SC formed a new board. Allison Thompson (Barbados), former president from 1997-2002 was then re-elected as the head of the section.

The chapter thanks Past-President Dominique Brebion of Martinique for the work accomplished under her presidency, in particular for her strong involvement in the design, production and distribution of the L’Oeil du Lézard videos and in the creation and daily update of the website of the association.

Current President Allison Thompson is an art historian, writer and curator living in Barbados. She currently teaches courses in modern and contemporary art from the Caribbean, Africa and the African Diaspora in the Division of Fine Arts at the Barbados Community College. She is co-director with Ewan Atkinson of PUNCH Creative Arena, a Caribbean initiative to disseminate and question contemporary art in the Caribbean.

The new Executive committee of the association:

Allison Thompson, President

Dominique Brebion, Vice-President responsible for digital platforms (website and blog)

Marsha Pearce, Vice-President, responsible for programming

AlissandraCumminsTreasurer

Matilde dos Santos, Secretary

AICA-SC  New Activities

Since August, three activities were launched: two at the inter-regional level and one at the local level in Martinique. The first activity has been the digitization of the archives of the association which are available through the AICA-SC website. The second activity is In the process, a series of interviews with artists from the Caribbean in live format and in two languages (English and French).

The interviews of the In the process series, aim to explore the creative process of our artists. Two interviews were conducted:  Alberta Whittle, an artist from Barbados, living in Scotland, was interviewed by President Allison Thompson. The artist has just been selected to represent Scotland at the 59th Biennale di Venezia in 2022. This year, Alberta receiveda Turner bursary, the Frieze Artist Award (featuring the film RESET, co-sponsored by Forma and Frieze) as well as a prize from the Henry Moore Foundation.

The second was the interview of the Martinican artist, living in Paris, SteeveBauras, by Dominique Brebion. Born in 1982 in Fort-de-France, he studied art in Martinique specializing in sculpture and photography at the Ecole NationaleSupérieure des Beaux-Arts in Paris. Since then, he has frequented experimental (or noise) music venues in Paris and Berlin, and has produced biting and meditative music videos for a young psychedelic rock group formed in 2010 (Wall of Death).

The local activity developed in Martinique – Talks on Art and Culture – also consists of a series of interviews with artists and / or experts around works of art or monuments in public space. The objective is to question with the public our relationship with objects or monuments that share our collective space. During the European Heritage Days last September, Matilde dos Santos and Sophie D’Ingianni dialogued with Martinican artist HervéBeuze about his work Armatures installed in the sculpture garden of the Fondation Clément. In October, they welcomed historians Christelle Lozère and Elisabeth Landi to Fort de France to discuss the so-called Tricentennial Gate of Colonization, and the cultural and memorial policy of AiméCésaire, in particular the decolonization of this Gate by the Fresco of RénéKhokhoCorail. Interrupted by COVID 19, this activity should resume in January 2021 depending onconditions in Martinique.

Welcome to new members – A Word from the President

As current president of the Southern Caribbean chapter of the International Association of Art Critics I am delighted to welcome four new members to our section. Four women with distinct backgrounds: artist, writer, curator, art historian, cultural entrepreneur, cultural organization manager, all of them with hybrid, rich and interesting profiles. On my behalf and on behalf of the entire chapter, I welcome them, and look forward to our collaboration in favour of Caribbean art. I am proud to introduce to you our new members in alphabetical order:

Nathalie Hainaut is a French art critic and curator based in Guadeloupe. Attached to the influence of contemporary art and its accessibility to all audiences, she conducts research on the themes and postures of art in the postcolonial era. She was a Lecturer in Research and Creation Workshop at the National School of Photography in Arles and at the Regional Institute of Visual Arts in Martinique. Curator of « Carréd’Art de Guadeloupe » (Ronald Cyrille, José Man Luis, Daniel Dabriou, Diane Hugé) in 2016-2017, she has given numerous conferences. Responsible for the Contemporary Art Fund of Guadeloupe (2018 -2019), she supports emerging artists.

Christelle Lozère is a lecturer in art history at the University of the Antilles; a CNRS researcher, she is also a guest researcher at the National Institute of Art History. Her thesis was awarded the Prix du Musée d’Orsay 2011. Currently, her research work focuses on the art history of the French-speaking Caribbean in the colonial context of the 19th-20th centuries, artist networks and circulation of imaginaries. She coordinates the international program « Actors, Images and Thoughts in Europe / Caribbean Networks 1920-1946 », laureate of the FMSH and « Digital Rendezvous in Art History of the Antilles », carte blanche from INHA 2021.

Barbara Prezeau Stephenson is a visual artist, independent curator, author, born in 1965 in Port-au-Prince, Haiti. She holds a Bachelor in Visual Arts from the University of Ottawa, a Masters in Heritage and Tourist Territory Management from the University of Perpignan; and a Master 2 in Management of Cultural Organizations from Paris Dauphine University. Barbara Prezeau Stephenson contributes to specialized journals, such as Anales del Caribe, Casa de Las Americas, Cariforum, Small Axe, Africultures, Recherchesenesthétiques, Conjonction and Do Kre A Tis. She published « Le Cercle Atlantique », commemorating her 30 years of artistic practice.

Jessica Taylor is a Barbadian curator and producer based in London. As the Head of Programmes of International Curators Forum (ICF), Jessica co-curated the 2017 Diaspora Pavilion exhibition in Venice and film & performance programmes such as ‘An Alternative Map of the Universe’ (Guest Projects, 2019), ‘Migrating Cities’ (Tai Kwun Art Centre, 2018) and ‘Monster and Island’ with artist Sheena Rose (Royal Academy, 2017). Jessica also produced the exhibition ‘Arrivants: Art and Migration in the Anglophone Caribbean World’ at the Barbados Museum and the multisite programme ‘Curating the International Diaspora’ in Sharjah, Barbados and Martinique. She received a BA in Art History and Philosophy and an MA in Curating Contemporary Art.

L’AICA-Caraïbe du Sud va de l’avant

L’AICA-SC est une section inter-régionale de l’Association Internationale de Critiques d’Art. Elle est formée par des membres originaires de sept territoires caribéens mais  certains vivent aujourd’hui en France Hexagonale, au Canada et au Royaume Uni. C’est une section « multilingue» qui travaille toujours en anglais et français, les deux langues les plus parlées par ses membres. Au mois de juin 2020 après treize  années de présidence martiniquaise, l’AICA-SC a formé un nouveau bureau. Allison Thompson(Barbade), ancienne présidente de 1997 à 2002 a alors été réélue à la tête de la section.

Le chapitre remercie Dominique Brebion de Martinique pour le travail accompli sous sa présidence, notamment pour sa forte implication dans la conception, production et diffusion des vidéos l’œil du Lézard et dans la création et la mise à jour quotidienne du site web de l’association.

L’actuelle présidente, Allison Thompson est une historienne de l’art, écrivaine et curatrice vivant à la Barbade. Elle enseigne l’art moderne et contemporain des Caraïbes, de l’Afrique et de la diaspora africaine à la Division des Beaux-arts du Barbados Community College. Elle est co-directrice avec Ewan Atkinson de PUNCH Creative Arena, une initiative caribéenne visant à diffuser et interroger l’art contemporain de la Caraïbe.

Le nouveau Bureau de l’association :

Allison Thompson, Présidente

Dominique Brebion, Vice-Présidente responsable des plateformes digitales (site web et blog)

Marsha Pearce, Vice-Présidente, responsable de la programmation

AlissandraCummins, Trésorière

Matilde dos Santos, Secrétaire

Les nouvelles activités d’AICA-SC

Depuis août, trois activités ont été lancées : deux au niveau interrégional et une au niveau local en Martinique. La première activité a été la numérisation des archives de l’association qui sont disponibles sur le site Internet de l’AICA-SC. La deuxième activité est In the process, une série d’entretiens avec des artistes de la  Caraïbe en direct et en deux langues (anglais et français).

Les interviews de la série In the process, visent à explorer le processus créatif des artistes de la Caraïbe. Deux entrevues ont été menées : Alberta Whittle, un artiste de la Barbade, vivant en Écosse, a été interviewée par la présidente Allison Thompson. L’artiste vient d’être sélectionnée pour représenter l’Écosse à la 59e Biennale di Venezia en 2022. Cette année, l’Alberta a reçu une bourse Turner, le Frieze Artist Award (pour  le film RESET, coparrainé par Forma et Frieze) ainsi que le prix de la Fondation Henry Moore.

Le second était l’interview de Steeve Bauras de Martinique, vivant et travaillant à Paris,  réalisé  par Dominique Brebion. Né en 1982 à Fort-de-France, il commence ses études en Martinique puis  se spécialise en sculpture et en photographie à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Depuis, il fréquente les salles de concerts expérimentales (ou scène noise) à Paris et à Berlin  et  produit des clips musicaux mordants et méditatifs pour un jeune groupe de rock psychédélique formé en 2010 (Wall of Death).

L’activité locale développée en Martinique – Entretiens sur l’art et la culture – consiste également en une série d’entretiens avec des artistes et/ou des experts autour d’œuvres d’art ou monuments dans l’espace public. L’objectif est de questionner avec le public notre relation avec ces oeuvres ou monuments de notre espace collectif. Lors des journées européennes du patrimoine en septembre dernier, Matilde dos Santos et Sophie D’Ingianni ont dialogué avec Hervé Beuze autour de son œuvre Armatures installée dans le jardin des sculptures de la Fondation Clément. Au mois d’octobre elles ont accueilli les historiennes Christelle Lozère et Elisabeth Landi à Fort de France pour discuter de la Porte dite du Tricentenaire, de la Colonisation et de la politique culturelle et mémorielle d’Aimé Césaire,  notamment de la décolonisation de cette Porte par la Fresque de Khokho René – Corail. Interrompue par la COVID 19, cette activité devrait reprendre en janvier 2021 en fonction des conditions en Martinique.

 Bienvenue aux nouveaux membres et Mot de la Présidente

En tant que présidente en exercice de la section Caraïbe du Sud de l’Association Internationale de Critiques d’art, je suis ravie d’accueillir au sein de notre chapitre quatre nouveaux membres. Quatre femmes aux parcours distincts : artiste, écrivain, curateur, historien de l’art, entrepreneur culturel, manageur d’organisation culturelle. Toutes ont des profils hybrides,riches et intéressants. En mon nom et au nom de tout le chapitre, je leur souhaite la bienvenue, et me réjouis à l’avance de notre collaboration en faveur de l’art de la Caraïbe. Je vous présente, donc nos nouveaux membres par ordre alphabétique :

Nathalie Hainaut est une critique d’art et curatrice française établie en Guadeloupe. Attachée au rayonnement de l’art contemporain, à son accessibilité à tous les publics, elle mène des recherches sur les thématiques et les postures de l’art à l’ère postcoloniale. Elle a été Intervenante en Atelier de Recherche et Création à Ecole Nationale Supérieure de Photographie à Arles et à l’Institut Régional d’Arts Visuels de Martinique. Curatrice de « Carré d’art de Guadeloupe » (Ronald Cyrille, José Man Luis, Daniel Dabriou, Diane Hugé) en 2016-2017,elle a donné de nombreuses conférences. Responsable du Fonds d’Art Contemporain de Guadeloupe (2018 -2019), elle accompagne des artistes émergents.

Christelle Lozère est maître de conférences en histoire de l’art à l’Université des Antilles ; chercheuse du CNRS, elle est également chercheuse invitée à l’Institut National d’Histoire de l’art. Sa thèse a été récompensée par le Prix du Musée d’Orsay 2011. Actuellement, ses travaux de recherches portent sur l’histoire de l’art de la Caraïbe francophone en contexte colonial XIXe-XXe siècles, les réseaux d’artistes et la circulation des imaginaires. Elle coordonne le programme international « Acteurs, images et pensées en réseaux Europe/Caraïbe 1920-1946 », lauréat de la FMSH et des « Rendez-vous numériques en histoire de l’Art des Antilles », carte blanche de l’INHA 2021.

Barbara Prezeau Stephenson est une artiste visuelle, commissaire indépendante, auteure, née en 1965 à Port-au-Prince, Haïti. Elle est détentrice d’un Bachelor en Arts Visuels de l’Université d’Ottawa, d’un Master en Gestion des Patrimoines et des Territoires Touristiques de l’Université de Perpignan  et d’un Master 2 en Management des Organisations Culturelles de l’Université Paris Dauphine.  Barbara Prezeau Stephenson acollaboré à des revues spécialisées, telles que Anales del Caribe, Casa de Las Americas, Cariforum, Small Axe, Africultures, Recherches en esthétiques, Conjonction et Do Kre A Tis.  Elle a publié « Le Cercle Atlantique », commémorant ses 30 ans de pratiques artistiques.

Jessica Taylor est une commissaire et productrice barbadienne basée à Londres. Responsable Programmation du Forum international des curateurs (ICF), Jessica a co-organisé l’exposition du Diaspora Pavilion à Venise (2017) et les programmes de cinéma et de performance «  An Alternative Map of the Universe  » (Guest Projects, 2019), «  Migrating Cities  » (Tai Kwun Art Center, 2018) et ‘Monster and Island’ avec l’artiste Sheena Rose (Royal Academy, 2017). Jessica a produit l’exposition «Arrivants: Art and Migration in the Anglophone Caribbean World» au Barbados Museum et le programme multisite «Curating the International Diaspora» (Sharjah, Barbade et Martinique). Elle est titulaire d’un BA en histoire et philosophie de l’art de et d’un Master en commissariat d’art contemporain.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retrouvez toute l’information sur le marché de l’art

artprice
%d blogueurs aiment cette page :