you're reading...
Articles en français

Connaissez – vous Moses Quiquine ?

Connaissez – vous Moses Quiquine ? C’est un jeune artiste d’ascendance guadeloupéenne. Il a vingt – deux ans et expose actuellement à Londres, à l’Africa Centre (Arch 28, Old Union Yard Arches, 229 Union Street, Londres). Ivette Roméro vient de publier un article élogieux sur le site Repeating islands

Moses Quiquine

Quiquine’s est né à Londres en 1996.  Ses œuvres, élaborées après un voyage dans la Caraïbe,  résultent d’une multi-reconfiguration complexe de la couture, de la mode et d’ objets trouvés issus de la symbolique syncrétique de l’art sacré du vaudou. Il transforme, juxtapose  des matériaux dévalués,  rejetés et contrastés pour explorer les thèmes du rituel, de l’identité, de la représentation et du mysticisme liés à l’esthétique noire.

Moses Quiquine

Le titre de l’exposition Voodoo Chile (Child) , emprunté à la chanson de 1968 de  Jimi Hendrix (album Electric Ladyland) correspond bien  à la création vestimentaire flamboyante de Quiquine.  Ce sont des sculptures textiles méticuleusement exécutées et décorées,  accompagnées de travaux bi-dimensionnels réalisés sur des peaux de vache et de chèvre. On pense bien sûr à Yinka Shonibare et à ses costumes en wax, élégamment façonnés sur des mannequins sans tête. Mais il n’y a pas chez Quiquine comme chez Sonibare  de  messages ouvertement politiques sur  l’identité, la classe et la race. Ce dernier reste plus ludique. On pense aussi aux poupées vaudou d’artistes haïtiens comme Pierre Barra ou Dubréus Lherisson.

Dubréus Lherisson

 

Moses Quiquine

Le  travail de Quiquine  souligne la porosité des frontières entre les disciplines. La séparation entre   l’art et la mode est  de plus en plus floue.  Andy Warhol a collaboré avec Yves Saint Laurent en 1974 et les grandes institutions d’art accueillent maintenant des expositions de créateurs de mode célèbres.  Des maisons de mode comme Prada ont créé leurs propres fondations artistiques. Des marques de mode comme Louis Vuitton parrainent maintenant des expositions d’art et ont collaboré avec des artistes comme Jeff Koons et Takashi Murakami. Il est également possible de faire des parallèles entre les défilés de mode et l’art de la performance comme les superbes photographies et tableaux vivants de Vanessa Beecroft.

La pratique de Quiquine brouille aussi les frontières entre les beaux-arts et l’artisanat grâce à ses œuvres textiles qui sont en fait  des sculptures mixtes. Par -delà les limites des médias traditionnels des beaux-arts, cette œuvre forme un contraste  avec le courant conceptuel et intellectuel de l’art contemporain.

Moses Quiquine

Elle coïncide également avec une nouvelle appréciation croissante de l’art populaire et de l’art autodidacte conçu et réalisé  par des personnes qui n’ont pas suivi une formation traditionnelle dans une école d’art. Le travail de Quiquine consiste à ignorer les limites artistiques et les classifications existantes, tout en combinant un niveau de savoir-faire et un riche récit visuel. Il célèbre le processus de fabrication et aide à redéfinir la relation entre l’art visuel, la mode, l’artisanat et la performance.

Moses Quiquine

Moses Quiquine : Exposition ‘Voodoo Child’ jusqu’au 17 avril The Africa Centre Arch 28, Old Union Yard Arches, 229 Union Street, Londres, SE1 0LR africacentre.org.uk

https://repeatingislands.com/2019/04/09/voodoo-child-the-art-of-moses-quiquine/

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retrouvez toute l’information sur le marché de l’art

artprice
%d blogueurs aiment cette page :